Étiquette : glossybox

Glossybox d’Avril 2016 : le mot de la fin

Entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas, le pardon arrive avec le temps, mais les rancœurs ont plus de mal à s’effacer, surtout quand leurs origines sont enracinées si profondément qu’il est impossible de s’en défaire … glossybox

Je vous parle ici d’amour … car mon histoire avec Glossybox est, à s’y méprendre, une véritable love story de série b.

Nous sous sommes rencontrés à son arrivée en France. A cette époque, elle était fraiche, exotique pour nous petites françaises … Elle me surprenait chaque fois un peu plus … Et puis comme dans beaucoup d’histoires, la rupture est arrivée : je lui en voulais, elle me décevait de plus en plus au fil des mois, elle me négligeait, je me lassais…

Le temps a pensé les grosses blessures, et je lui ai accordé un nouveau rendez vous en janvier … deux autres rendez vous ont suivi : en février le bilan était mitigé, et en mars … une déception … j’ai donc cliqué sur la casé “désabonnement”. J’avais cependant des Glossydots a utiliser … ma Glossybox d’avril est donc celle qui marquera le mot de la fin … (suite…)

Dans la peau d’une super héroïne avec Glossybox mars 2016

Le thème de la Glossybox de mars 2016 “héroïne du quotidien” m’a immédiatement fait penser a deux choses :

  • la pub perle de lait “vous savez dans une journée une femme a un million de choses à faire”…
  • Clark Kent, (en version féminine bien sur) … Mais oui Cark Kent ! Vous savez : ce jeune journaliste qui a un job prenant et éreintant, et qui une fois sa journée terminée, enfile ses collants, sa cape et son maillot de Superman pour partir sauver le monde …

Lorsque Glossybox a pointé le bout de son nez dans ma boite aux lettres, je me suis alors glissée dans la peau de Clark Kent * (ou tout de moins sa version féminine)… Et j’ai découvert la super-box taillée sur mesure pour une femme qui vit à 100 à l’heure tout en restant belle et fraîche ? (suite…)

Glossybox de février 2016 : second rendez vous après retrouvailles mitigées…

Il y a plusieurs années, j’ai quitté Glossybox en de très mauvais terme : elle ne tenait plus ses promesses, elle ne faisait plus attention à moi, elle ne cherchait plus à me séduire : bref j’avais l’impression qu’elle me considérait comme acquise et que j’étais une vieille potiche sur une étagère. J’ai dis STOP, et je l’ai quitté … Durant des années je l’ai dis et redis, les box pour moi c’était fini !

Et puis Glossybox a commencer à m’envoyer des pubs lettres d’amour me promettant un bijoux (mascara) qui me faisait de l’œil depuis quelque temps … J’ai cédé et ai accepté de me réabonner de lui redonner une chance.

Le jour de nos retrouvailles est arrivé et a été plutôt mitigée : oui Glossybox m’a offert de beaux cadeaux, mais de la a être conquise … non … Elle m’a alors promis, pour février, de m’envelopper d’amour et de beauté avec tout pour agrandir et magnifier mon regard … Elle savait sur quelle bouton appuyer pour aiguiser ma curiosité … J’ai donc pris la décision de lui laisser une seconde chance de reconquérir mon cœur, et quel mois de mieux que celui de l’amour pour lui laisser cette chance ?

Notre second rendez vous vient de se finir … Et je vais vous le raconter … (suite…)

Glossybox de janvier 2016 : retrouvailles après un divorce pour faute

Je me suis lancée dans l’aventure box-beauté à leur naissance, il y a plusieurs années de cela. Les premières box étaient exceptionnelles : pleines de grandes marques, des produits full-size de rêve, cosmétiques et soins de qualité : tout y était …

Et puis les différentes box ont été dépassées : on n’avait plus que de vulgaires échantillons, les mêmes produits de manière récurrente, des produits inadaptés à notre profil … bref l’idylle a tourné au vinaigre : j’ai demandé le divorce et ai stoppé tous mes abonnements…

J’ai accepté une invitation d’une de mes ex, suite à une publicité attrape pigeon ? un e-mail plein de promesses … (suite…)