Étiquette : Routard

Jour 1 : Départ de Bâle vers Miami, un voyage presque sans encombre

Lors de notre roadtrip dans l’ouest des usa en mai, je répétais sans cesse à Julian «t’inquiètes on est large … » (Bon j’avoue parfois on était plus juste que large )…

Cette fois ci, Julian a anticipé et a absolument voulu partir très tôt, en mettant de son côté mon papa qui nous amène à l’aéroport… lui qui est toujours très prévoyant a bien entendu soutenu Julian…

On est donc partis très (trop?) en avance … Et franchement … pour rien … puisque le premier avion à Bâle (Air France) avait plus d’une demi heure de retard. Premier stress donc à peine une heure après le décollage. L’hôtesse Air France tente de nous rassurer en nous disant qu’on aurait le temps d’avoir notre avion, qu’il faudrait juste presser un peu le pas… mais en voyant la tête de son collègue … on en doute sérieusement…

Arrivés à Paris, on court comme des fous pour choper notre second vol (Air France aussi). On a même pas le temps d’acheter quelque chose à grignoter (car forcément j’ai oublié de prendre quelque chose chez moi avant de partir), l’embarquement a déjà commencé.

Soulagés on s’installe tranquillement dans l’avion… Une fois l’avion plein, portes fermées, on pense décoller mais non … on nous informe que celui-ci aussi allait partir en retard … Mais le le retard est négligeable, nous n’avons pas d’autre correspondance, et nous sommes bien installés, donc cela ne nous affecte pas… (suite…)

Voyage aux États Unis : les 3 papiers indispensables ?

Un roadtrip américain se prépare longtemps à l’avance, qu’on passe par une agence, ou qu’on organise son périple de A à Z par ses propres moyens. Après avoir défini son parcours, ou au moins les grandes lignes de celui ci, il faut s’assurer d’être en mesure d’entrer aux États Unis.

Trois documents sont indispensable pour vous permettre de fouler les terres du nouveau continent :

  • votre passeport
  • votre ESTA
  • vos billets d’avion

(suite…)

Canyonlands, la terre brisée qui a volé mon cœur !

Si vous allez dans l’ouest américain et que vous ne devez visiter qu’un seul parc national, je vous conseillerais, sans hésiter, de visiter Canyonlands NP. D’ailleurs notre bible routard le note 3 sacs à dos c’est pour dire…

Ce parc fait parti des parcs nationaux des États Unis les plus vastes et les plus impressionnants que j’ai pu visiter jusque là. Il est à lui seul un mix de la profondeur des gorges du Grand Canyon, des formations spectaculaires d’Arches, des colonnes rougeoyantes de Brice Canyon, des ruines des villages Indiens de Mesa Verde, et d’un immense cratère.

Ce parc offre des tableaux désertiques magnifiques, mais comme toutes les grandes œuvres d’art, cela à un prix : accès difficile et points de vues dispersés. Cela vaut son pesant d’or : le parc est moins fréquenté que d’autres plus connus, la nature est à l’état brute, bref on retrouve à Canyonlands une beauté préservée sans artifice, de l’authenticité, de l’immensité.

Le parc est scindé en trois zones, distinctes les unes des autres :

  • Island In The Sky, immense plateau qui surplombe le parc par le nord; c’est ici que vous observerez des panoramas à couper le souffle.
  • The Needle, situé 600m plus bas, composé d’un paysage remarquable de piton rocheux et de nids d’aigles.
  • The Maze, considéré comme l’un des secteurs les plus reculés des Etats Unis : n’espérez pas y pénétrer avec un véhicule autre qu’un tout terrain et surtout sans être un conducteur averti, et habitué aux milieux “hostiles”.

(suite…)

Horseshoe bend : un tableau magnifique des méandres du Colorado !

Horseshoe bend offre un point de vu à couper le souffle sur les méandre du Colorado. Situé le long de l’US89 à quelques miles de Page en Arizona et de son fameux Lac Powell, et à deux minutes d’Antelope Canyon. Il est incontournable, si vous visitez la région, de se rendre à ce point de vu (gratuit qui plus est !). La bible le guide du Routard, recommande d’ailleurs vivement ce site, puisqu’il lui octroi 3 sac à dos !

Le point de vu est assez facile d’accès, une marche d’une vingtaine de minutes dans le sable vous mènera au point de vu. Attention à ne pas vous faire surprendre par la chaleur écrasante qui règne en Arizona, (suite…)

Une pépite Navajo enfouie en Arizona: Antelope Canyon

Antelope Canyon est de loin le plus beau trésor de l’Arizona, je dirais même de toute la côte ouest des États Unis ! Situé à quelques miles de Page et de son fameux Lac Powell, il serait vraiment inconcevable de visiter la région sans faire un arrêt en ce lieu presque irréel ! Notre indispensable Routard nous conseille d’ailleurs de visiter ce site, puisqu’il le note de 3 sacs à dos !

Antelope Canyon

Propriété des indiens Navajos, Antelope Canyon est une gorge d’une fascinante beauté, un lieu presque irréel. Il s’agit de failles creusées par l’érosion. Avec le temps, la nature à laissée place à un long couloir étroit, profond, parfois escarpé. Les parois de ce canyon sont lisses d’aspect, mais lorsque l’on passe notre mains à même la roche, on sens une fine pellicule sablonneuse, comme si la roche voulais nous dire “non le travail n’est pas fini, ce que vous voyez aujourd’hui sera différent dans quelque temps”…

Ce site se compose de deux zones : Upper Antelope Canyon (la plus visitée), et Lower Antelop Canyon. N’ayant visité que ce dernier, je ne vous parlerais pas du Upper. (suite…)

Ooh aah point, quelques pas dans le Grand Canyon pour y découvrir son immensité !

..

grand canyon

Il existe plusieurs façons de découvrir le Grand Canyon, la plus populaire (et la plus accessible) est de parcourir la Rim Trail (South Rim), chemin très facile et ombragé, parsemé de points de vues tous différents et plus magnifiques les uns que les autres. Ce parcours peut se faire soit à pied, soit en empruntant les navettes qui longent le trail et qui relient les différents points de vues. Les autres moyens d’explorer le grand Canyon sont le survol en hélicoptère (assez onéreux), le raft (attention il faut réserver très longtemps à l’avance), mais aussi et surtout la randonnée, qui permet de pénétrer au cœur du Canyon. A noter toutefois qu’une bonne condition physique est nécessaire, même pour une courte descente d’un des versants. (suite…)