Étiquette : Roadtrippin

Trip to Florida : la préparation

Si vous me suivez sur Facebook, vous connaissez déjà toutes les péripéties de notre dernier roadtrip aux USA. Comme toute histoire, celle de notre roadtrip en Floride à un début et (malheureusement?) une fin. Je vais donc aujourd’hui faire le prologue de ce récit, et vous raconter comment a débuté cette folle aventure en Floride.

Habituellement je prends mes congés en septembre, j’ai pris l’habitude de laisser la période de juillet/août à mes collègues, et je m’en suis très bien accommodée, si bien que maintenant je souhaite partir à cette période, d’autant plus que pour les roadtrips dans l’ouest, les températures sont plus clémentes, et les coûts sont beaucoup moins élevées.

Malheureusement cette année, je n’ai pas pu prendre de congé en septembre, et ai du me rabattre sur le mois d’août. Forcément, les coûts étaient plus élevés qu’a notre habitude, les hôtels pleins (d’autant plus qu’on s’y ait pris, encore une fois, un peu tard).

J’avais envie de changer de l’ouest américain, de voir autre chose, et surtout de me reposer; ça a été le bon prétexte et le bon argument pour convaincre Julian de changer de destination de vacance. On liste alors les lieux qui nous attirent mais on arrive pas à se mettre d’accord. Julian est assez “sécuritaire” et ne veut ni aller dans un pays “à risque”, ni aller dans un pays qu’on ne connait pas car on n’aura peu de temps pour se préparer, ni ceci, ni cela… bref c’est assez compliqué, d’autant plus que partir en août avec un budget hors saison c’est compliqué. (suite…)

Canyonlands, la terre brisée qui a volé mon cœur !

Si vous allez dans l’ouest américain et que vous ne devez visiter qu’un seul parc national, je vous conseillerais, sans hésiter, de visiter Canyonlands NP. D’ailleurs notre bible routard le note 3 sacs à dos c’est pour dire…

Ce parc fait parti des parcs nationaux des États Unis les plus vastes et les plus impressionnants que j’ai pu visiter jusque là. Il est à lui seul un mix de la profondeur des gorges du Grand Canyon, des formations spectaculaires d’Arches, des colonnes rougeoyantes de Brice Canyon, des ruines des villages Indiens de Mesa Verde, et d’un immense cratère.

Ce parc offre des tableaux désertiques magnifiques, mais comme toutes les grandes œuvres d’art, cela à un prix : accès difficile et points de vues dispersés. Cela vaut son pesant d’or : le parc est moins fréquenté que d’autres plus connus, la nature est à l’état brute, bref on retrouve à Canyonlands une beauté préservée sans artifice, de l’authenticité, de l’immensité.

Le parc est scindé en trois zones, distinctes les unes des autres :

  • Island In The Sky, immense plateau qui surplombe le parc par le nord; c’est ici que vous observerez des panoramas à couper le souffle.
  • The Needle, situé 600m plus bas, composé d’un paysage remarquable de piton rocheux et de nids d’aigles.
  • The Maze, considéré comme l’un des secteurs les plus reculés des Etats Unis : n’espérez pas y pénétrer avec un véhicule autre qu’un tout terrain et surtout sans être un conducteur averti, et habitué aux milieux “hostiles”.

(suite…)