Catégorie : Voyages

Carnet de Voyage USA 2018 : Welcome to Florida : the Sunshine State

Sixième Roadtrip aux USA, mais premier carnet de voyage rédigé intégralement… Ma première rencontre physique avec les USA date de 2012, depuis cette date, je ne pense qu’a une chose y retourner, encore et encore, pour explorer et découvrir, chaque fois un peu plus, ce pays magnifique…

Afin de ne pas publier un article trop long et imbuvable, je n’ai scindé en plusieurs partir, et pour ne pas etre original du tout, je l’ai principalement découpé par journée …

Revivez avec moi cette courte rencontre de 15 jours avec la Floride du Sud, de l’Île de Sanibel à Key West, en passant (ou pas?) par les Everglades…

La préparation
Jour 1 : Départ de Bâle vers Miami, un voyage presque sans encombre
Jour 2 : A la découverte de Miami
Jour 3 : Fort Myers
Jour 4: Naples et Fort Myers
Jour 5: de Fort Myers à Sanibel
Jour 6: Sanibel Island, une journée au paradis.
Jour 7: Sur les routes de Floride
Jour 8: A la recherche de Wally Gator
Jour 9: Première rencontre avec les Keys
Jour 10: Rencontre avec les Dauphins de Floride
Jour 11:Existe t il vraiment de belles plages dans les Keys ?
Jour 12: Le récif Corallien des Keys
Jour 13: Le jour du graal (ou pas) : la visite de Dry Tortuga
Jour 14: un dernier jour en Floride: de l’Iguane au Gator
Jours 15/16 : Bye bye Floride, Welcome Home

Sentier Blanc Martel: randonnée au cœur des Gorges du Verdon

Le sentier Blanc Martel, d’une quinzaine de kilomètres, relie le Point sublime (à Rougon) au Chalet de La Maline (sur la route des Crêtes à La Palud-sur-Verdon). Il permet d’entrer dans les profondeurs des Gorges du Verdon en suivant le cours de la rivière sur sa rive droite. La randonnée regorge de paysages magnifiques, et mérite qu’on la parcourt.

Une si belle randonnée a le gros inconvénient d’être est très prisée en période estivale. Commencez alors la randonnée très tôt le matin pour éviter la foule, ou préférez lui une autre randonnée, pour être plus au calme.

La traversée est estimée à 7 heurs, augmentée d’une petite heure si l’on décide de rallonger par la Mescla. Cependant ce n’est qu’une estimation : tout dépend du rythme de marche (et surtout du nombre d’arrêts photo).

La randonnée n’est pas aussi variée que l’était le Sentier du Pêcheur, ni aussi impressionnante qu’est le Sentier de l’Imbut, mais elle reste très belle. Le long du sentier, qui ne fait que monter et descendre, on a la chance de passer par des des tunnels creusés par la main de l’homme, des brèches aériennes, et la célèbre passerelle de la brèche Imbert. (suite…)

Une semaine aux portes des Gorges du Verdon

De retour d’une semaine de vacances dans les Gorges du Verdon, et après de nombreux mois à bouder le blog, me revoilà scotchée à mon clavier, avec cette envie pressante de parler de ce lieu magnifique, et ce besoin qui avait disparu depuis tant de temps de partager mes découvertes avec le “monde entier”. J’ai écris cet article en quelques jours, et l’ai laissé de côté … 2 mois plus tard … je me décide à vous parler de cette belle semaine dans les Gorges du Verdon…

Nous avons profité des deux week-end prolongés du 1er et du 8 mai, pour poser des congés et prendre quelques jours de vacances. Le choix a été difficile, d’autant plus que nous souhaitions partir avec Loulou (mon “gros” Chihuahua de 7 ans), et avec un budget rikiki compte tenu de notre road trip imminent aux USA.
Notre premier choix s’était porté sur l’Ile de Ré, mais le coût était trop conséquent. Nous avions également trouvé des vols et hébergements très abordables à l’étranger, mais hors de question de partir sans Loulou … Nous avons fini par opter pour une semaine “reposante” dans les Gorges du Verdon, sans stress, sans contrainte autre que de souffler et oublier les préoccupations du travail et de la vie de tous les jours.

Une fois nos congés posés et validés, nous avons très vite réservé un mobile home pour une semaine. (suite…)

Voyage aux États Unis : les 3 papiers indispensables ?

Un roadtrip américain se prépare longtemps à l’avance, qu’on passe par une agence, ou qu’on organise son périple de A à Z par ses propres moyens. Après avoir défini son parcours, ou au moins les grandes lignes de celui ci, il faut s’assurer d’être en mesure d’entrer aux États Unis.

Trois documents sont indispensable pour vous permettre de fouler les terres du nouveau continent :

  • votre passeport
  • votre ESTA
  • vos billets d’avion

(suite…)

Canyonlands, la terre brisée qui a volé mon cœur !

Si vous allez dans l’ouest américain et que vous ne devez visiter qu’un seul parc national, je vous conseillerais, sans hésiter, de visiter Canyonlands NP. D’ailleurs notre bible routard le note 3 sacs à dos c’est pour dire…

Ce parc fait parti des parcs nationaux des États Unis les plus vastes et les plus impressionnants que j’ai pu visiter jusque là. Il est à lui seul un mix de la profondeur des gorges du Grand Canyon, des formations spectaculaires d’Arches, des colonnes rougeoyantes de Brice Canyon, des ruines des villages Indiens de Mesa Verde, et d’un immense cratère.

Ce parc offre des tableaux désertiques magnifiques, mais comme toutes les grandes œuvres d’art, cela à un prix : accès difficile et points de vues dispersés. Cela vaut son pesant d’or : le parc est moins fréquenté que d’autres plus connus, la nature est à l’état brute, bref on retrouve à Canyonlands une beauté préservée sans artifice, de l’authenticité, de l’immensité.

Le parc est scindé en trois zones, distinctes les unes des autres :

  • Island In The Sky, immense plateau qui surplombe le parc par le nord; c’est ici que vous observerez des panoramas à couper le souffle.
  • The Needle, situé 600m plus bas, composé d’un paysage remarquable de piton rocheux et de nids d’aigles.
  • The Maze, considéré comme l’un des secteurs les plus reculés des Etats Unis : n’espérez pas y pénétrer avec un véhicule autre qu’un tout terrain et surtout sans être un conducteur averti, et habitué aux milieux “hostiles”.

(suite…)

Maison de la Malnaye, chambre d’hôte bio et écolo au cœur de la Vendée ! 

Courant juin, nous nous sommes rendu dans l’ouest de la France pour notre Premier Hellfest. Hors de question pour moi de dormir au Camping du festival (j’ai besoin de dormir et de me laver dans une douche propre et chaude), seulement voila, en février (pour le mois de juin) tout était déjà complet : hôtel, chambre d’hôte, camping (hors camping Hellfest bien entendu).

Nous sommes donc partis en quête d’un logement et avons finalement trouvé à nous loger à la Maison de la Malnaye, chambre d’hôte située en Vendée, à 30 minutes de Clisson, et donc du festival. (suite…)